Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Des données et des hommes : où en sont les entreprises ?


Rédigé par Christian Hiller, EMC le 17 Avril 2015

Que ce soit en travaillant, en faisant du sport, en jouant, en apprenant ou en faisant des achats en ligne, nous sommes connectés en permanence, avons accès à l’information où qu’elle soit au bout des doigts, et ne cessons de générer des données – à un tel point que bientôt, tout objet ou élément de la vie quotidienne sera en mesure de générer des données. Ces données s’accompagnent d’un niveau d’exigence plus élevé à l’égard des entreprises avec lesquelles nous interagissons au quotidien. Les entreprises nées à l’ère du cloud sont motrices de cette transformation, tandis que les entreprises plus matures doivent se réinventer afin de s’adapter et rester compétitives. Chez EMC, nous nous sommes penché sur l’impact d’une telle communauté digitale, ainsi que sur leur nouvelle vision du monde qui les entoure.



Christian Hiller, président d’EMC France
Christian Hiller, président d’EMC France
La quasi-totalité des dirigeants d’entreprise interrogés (96%) affirme que les nouvelles technologies ont définitivement changé les pratiques en entreprise, démocratisé l’information et aidé à se rapprocher des clients. Pour ces entreprises, la transformation est essentielle aujourd’hui et doit notamment passer par cinq étapes clés :
o Prédire de nouvelles opportunités sur le marché
o Démontrer sa transparence et fiabilité
o Innover en devenant plus agile
o Offrir une expérience unique et personnalisée
o Agir en temps réel

L’étude Information Generation d’EMC se penche également sur ces cinq piliers pour déterminer si les entreprises sont sur la bonne voie. En effet, les dirigeants affirment que ces étapes sont essentielles, mais très peu sont aujourd’hui en mesure de les appliquer efficacement et à toute leur entreprise : seulement 12% des entreprises peuvent prédire de nouvelles opportunités, 9% innover en devenant plus agiles, 14% démontrer leur transparence et fiabilité, 11% offrir une expérience personnalisée, et 12% agir en temps réel.

Par ailleurs, les entreprises ont conscience de la possibilité de tirer de la valeur des données générées, mais près de la moitié d’entre elles (49%) ne sait pas comment. Alors que 70% des entreprises sondées soutiennent pouvoir tirer parti des données, seules 30% affirment être capables d’utiliser ces informations en temps réel. 52% des entreprises avouent ne pas utiliser les données efficacement et se retrouver noyées sous l’abondance de données générées. Enfin, seules 24% se considèrent comme ‘très efficaces’ lorsqu’il s’agit de transformer les données en informations utiles.

Les entreprises françaises en chiffres

62% des entreprises françaises interrogées soutiennent que l’adoption des plus grandes tendances technologiques a drastiquement modifié le comportement des consommateurs.
75% affirment que leur capacité à récupérer les données et à les transformer en informations utiles est bonne voire très bonne.
La France se situe parmi les pays où les employés estiment tirer le plus de bénéfices des données. 45% déclarent que l’abondance d’informations a amélioré leur productivité au travail.
Pour 69% des entreprises françaises, les informations utiles tirées des données générées leur font repenser leur façon d’entreprendre.
59% des dirigeants pensent que la prise de décision serait améliorée s’ils avaient à disposition au bon moment les données les plus importantes et pertinentes.

En termes de prédictions, plus d’une entreprise française sur six (17%) ne s’est pas lancée dans la prédiction d’opportunité. En parallèle, au niveau mondial, 34% des entreprises sont déjà en mesure de prédire de nouvelles opportunités à l’échelle de toute l’entreprise.
Parmi les entreprises utilisant les données pour prédire de nouvelles opportunités, seules 14% estiment le faire de façon très efficace et optimale.

56% des entreprises françaises ont amélioré leur politique de transparence. Un chiffre qui atteint 66% au niveau mondial.
Près de 3 entreprises sur 5 (59%) estiment que leur stratégie technologique est relativement innovante. Seules 14% estiment que cette même stratégie technologique est très innovante.

Près d’une entreprise sur quatre (23%) ne propose pas encore d’expérience client unique et personnalisée. Seules 20% ont adopté cette stratégie à l’échelle de l’entreprise, et parmi elles seules 25% estiment le faire très bien. La proportion d’entreprises ayant déployé cette stratégie s’élève à 27% au niveau mondial, et 64% d’entre elles estiment le faire très bien.

Plus de la moitié des répondants (56%) estiment qu’une partie de leurs services est active en permanence et peut répondre en temps réel. Cependant, moins d’une entreprise sur 4 (24%) applique ce principe à toute leur organisation. Ce chiffre atteint 29% au niveau mondial.

Et au niveau des différents secteurs d’activité ?

L’abondance d’information a surtout profité au secteur des médias et du divertissement, 50% des entreprises de ce secteur estimant que l’affluence de données générées a permis à leurs collaborateurs d’être plus efficaces dans leur travail.
Les principaux secteurs où l’analyse des données générées a permis de prédire de nouvelles opportunités sont les sciences biologiques (38%), les services financiers (38%) et la vente de détail (36%).
Sans surprise, les commerçants en magasin sont ceux tirant le plus partie des données pour offrir une expérience unique et personnalisée à leurs clients (31%), suivi par les services financiers (28%) et les assurances (25%).




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.