Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Keyrus Chiffre d’affaires T1 2008


Rédigé par Keyrus le 29 Avril 2008



Le Groupe Keyrus a réalisé un chiffre d’affaires de 28,7 millions d’euros sur le premier trimestre 2008, en baisse de 4,6 % par rapport au premier trimestre 2007.

Cette baisse de chiffre d’affaires comptable s’explique, d’une part, par une évolution du périmètre de consolidation entre 2007 et 2008 et d’autre part, par l’effet du recentrage des activités Grands Comptes induit par la volonté d’abandonner la partie du chiffre d’affaires non aligné avec la stratégie du Groupe.

Le Groupe, sur ce dernier point, a cédé en septembre 2007 les activités non stratégiques d’Alphamega, société spécialisée dans les métiers de l’infrastructure informatique pour le Middle Market, qui représentaient 1,8 millions d’euros de chiffre d’affaires au premier trimestre 2007.

Par ailleurs et dans le cadre de la mise en œuvre de sa nouvelle stratégie, Keyrus a choisi d’accroitre la sélectivité de ses nouveaux recrutements et d’abandonner le chiffre d’affaires lié aux activités démontrant une trop faible valeur ajoutée. Cette décision opérationnelle stratégique a été mise en œuvre dans l’ensemble des filiales du Groupe à l’international.

Ainsi, au cours de ce premier trimestre, les activités de Business Intelligence en France et au Benelux ont affiché une croissance organique respectivement de +12% et +17% alors que celle des autres entités du Groupe a été impactée par la suppression de certaines activités. Le pôle Middle Market, représenté par ABSYS CYBORG, a quant à lui, réalisé une croissance organique de +3% en ligne avec les prévisions de croissance pour l’exercice 2008.

Concernant l’exercice 2008, le Groupe Keyrus reste concentré sur l’amélioration de ses marges et le développement de ses activités de consulting dont l’objectif majeur est d’accroître la valeur ajoutée de ses prestations et le niveau de fidélisation de ses clients stratégiques.

Les principaux chantiers de Keyrus de ce début d’année sont :

* Le déploiement de ses nouvelles forces managériales et commerciales pour la conquête de nouveaux marchés dans la cible stratégique ;
* La capitalisation des offres métiers et technologiques au niveau de l’ensemble des structures du Groupe, par le biais d’une plate-forme Corporate de Knowledge Management, afin de développer un réel avantage concurrentiel et d’accompagner ses clients sur des projets internationaux ;
* Une politique de formation soutenue de l’ensemble des ressources techniques et managériales en support du projet de transformation.

Rappel des enjeux stratégiques 2008/ 2010 pour Keyrus:

* Amélioration progressive de la rentabilité opérationnelle sur l’ensemble des activités du Groupe ;
* Croissance du chiffre d’affaires supérieure au marché ;
* Poursuite de la croissance externe ciblée dans ses domaines d’expertise.


Keyrus tiendra son Assemblée Générale le 27 juin 2008 et publiera son chiffre d’affaires du deuxième trimestre 2008 le 22 juillet 2008 après clôture du marché.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.