Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Maporama revient sur le marché en ciblant l'aide à la décision géographique


Rédigé par le 9 Septembre 2011

Après avoir survécu à l'explosion de la bulle Internet, Maporama, repris par Christian Mandl, se positionne sur le décisionnel géographique.



Maporama est un rescapé de la bulle internet. Créée en 1999, l'entreprise proposait alors des services de cartographie et de tracés d'itinéraires. Une époque où tout devait être gratuit, où l'argent dépensé comptait plus que l'argent gagné et où une start-up devait couvrir les murs de panneaux publicitaires… une époque révolue, à laquelle beaucoup de jeunes entreprises n'ont pas survécu. Maporama avait alors bénéficié d'environ 20 millions d'euros d'investissements de la part de sociétés de capital risque. Maporama existe toujours, mais a complètement modifié son positionnement suite à la reprise de ses actifs et de sa marque par Christian Mandl. Le métier initial de Maporama n'a plus lieu d'être. Même si Maporama avait cinq ans d'avance, il lui était difficile de lutter contre la solution proposée aujourd'hui gratuitement par Google Maps.

Christian MANDL
Christian MANDL
Ancien de SciencesPo, Christian Mandl a participé à la création en 2001 d'une compagnie d'aviation low-cost, SkyEurope Airlines. Basée en Slovaquie, SkyEurope a été introduite en bourse en 2005 et Christian Mandl y a revendu sa participation à un fonds d'investissement en 2007. "De cette période à la tête de SkyEurope, j'ai retenu qu'une entreprise de cette taille - nous avions environ 800 salariés et transportions près de 4 millions de passagers par an - accumulait beaucoup de données dans les systèmes de BI, de CRM et d'ERP, mais n'était pas toujours à même d'exploiter ces données pour les visualiser et les analyser. Je me suis intéressé à la visualisation géographique, et alors que j'envisageais la création d'une start-up, l'opportunité du rachat de Maporama s'est présentée en avril 2009. La technologie, les dix ans d'expérience, et le portefeuille client de Maporama constituaient des actifs intéressants, permettant de réorienter la stratégie de l'entreprise vers le B2B et la "géovisualisation des données", explique Christian Mandl.

Il a donc repris les actifs de Maporama, "intéressé par voir comment la cartographie pouvait apporter de la valeur au monde du B2B", pour 100 000 euros. Aujourd'hui Maporama emploie une trentaine de salariés, dont une dizaine de développeurs basés en Roumanie. "L'offre a été redéveloppée autour de notre technologie propriétaire "GeoPlatform" et des applications "GeoMarketplace" et "GeoDashboard"", précise Christian Mandl. Une évolution stratégique bénéfique puisque "La nouvelle entité Maporama Solutions a considérablement amélioré sa performance économique, étant proche de l'équilibre financier en 2010 et vise la rentabilité pour 2011".
La capacité de Maporama à traiter des volumes importants de données géographiques s'accorde avec la tendance du moment des "big data". D'autant que la représentation cartographique des informations facilite le tri et la compréhension de ces données non structurées. Maporama n'est pas en reste en matière de mobilité, au travers d'un développement en Flex sur PC et d'un développement spécifique pour l'iPad.
Même si la marque reste clairement identifiée par le public, tout reste à reconstruire en matière de réseau commercial. Et si l'entreprise de la bulle Internet ne se préoccupait pas de vendre, ce n'est pas le cas du Maporama de 2011. Christian Mandl envisage de développer de manière importante les ventes indirectes et est d'ailleurs à la recherche de partenaires.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.