Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Business Intelligence & Data: Cinq tendances pour 2017


Rédigé par Yves Cointrelle, VISEO le 12 Janvier 2017

Quelles tendances pour les milieux de la Business Intelligence et de la Data en 2017?



Yves Cointrelle, Directeur Stratégie et Développement Business Intelligence et Big Data VISEO
Yves Cointrelle, Directeur Stratégie et Développement Business Intelligence et Big Data VISEO
Plus d'autonomie

Le contrat entre utilisateurs et équipes informatiques se déplace et s'équilibre. A l'équipe IT la charge de délivrer l'exhaustivité des données, à la fréquence désirée et la qualité attendue. Toujours dans sa besace également, les reporting "standards" délivrés en mode push. L'IT devient plus que jamais le logisticien de la donnée.

Charge désormais aux utilisateurs avec un coaching renforcé de construire leurs tableaux de bord grâce à des solutions self-service BI de plus en plus ergonomiques et puissantes

Plus d'intelligence

Dans les années 1980, les futuristes prévoyaient déjà un véritable raz de marée d'l'intelligence artificielle. Bases de connaissance, moteur de règle, moteur d'inférence, reprenant les théories d'Alan Turing nous allions nous retrouver avec de l'AI partout: voiture, maison, ordinateurs, logiciels... et puis pas grand chose pendant 3 décennies.

Pourtant, nous nous habituons progressivement à ne plus être surpris par l'intelligence des dispositifs que nous manipulons. L’AI, les algorithmes issus des techniques de DataScience sont désormais partout ou presque. Salesforce via Einstein met des morceaux d'AI dans son CRM pour assister les commerciaux à identifier les meilleures opportunités.

Nous en sommes qu’au début, les outils de manipulation de données, encore très soumis à l'utilisateur, prendront demain celui-ci par la main pour le guider dans son analyse.

Plus de Cloud et d'open Data

Plus de limites dans le stockage, la diversification des sources de données disponibles, l’accès à des briques applicatives ou encore les services Cloud au sein des applications BI qui deviennent des incontournables. A ce petit jeu, les éditeurs isolés manquant de partenariats vont souffrir. La course à la plate-forme BI est lancée et elle se déplace allègrement vers le Cloud. Attention à la «ringardisation» rapide des anciens leaders qui ne bougeront pas assez vite. Tableau, Qlik et Microsoft mènent la danse.

Plus d'embarqué

La BI s'invite dans les applications Web. Elle devient Embedded et surtout s’insère harmonieusement au sein des applications. Là encore, les technologies les plus récentes l'ont intégré dans leur roadmap de développement. Gare aux solutions anciennes dont le code ne pourra pas évoluer. Les entreprises soucieuses de rationaliser leurs investissements et technologies vont sélectionner les technologies One for All.

Plus de temps réel

Chaque décennie voit changer l'échelle temps lorsqu'il s'agit de mettre à disposition les données. Des données mensuelles post clôtures comptables nous sommes passés à l'hebdomadaire puis au quotidien. Plus rien hormis des contraintes fonctionnelles n'empêche désormais de passer au temps réel. Les techniques, multiples, sont disponibles et viennent réduire les frontières désormais minces de l'opérationnel vs le décisionnel.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.