Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Monoprix choisit Snowflake pour moderniser son infrastructure analytique


Rédigé par Communiqué de Snowflake le 27 Août 2019

Pour supporter les besoins actuels et futurs de ses équipes en matière de données, Monoprix a décidé de passer sur le datawarehouse cloud de Snowflake.



Monoprix choisit Snowflake pour moderniser son infrastructure analytique
Snowflake, le seul entrepôt de données conçu pour le cloud annonce que sa solution a été choisie par Monoprix pour porter l’ensemble de son infrastructure de données. Le PoC, réalisé en octobre 2018, a permis à l’enseigne de constater des performances supérieures à celles de son ancienne infrastructure et que Snowflake était capable de répondre à ses attentes en matière de partage de données, de robustesse et de disponibilité.

Équipé d’un datawarehouse traditionnel Teradata, Monoprix arrivait aux limites de sa solution. Celui-ci accueillait énormément de données en provenance des différentes entités de l’entreprise. Si au début, les processus décisionnels et analytiques se faisaient rapidement, au fur et à mesure que le nombre d'utilisateurs augmentait et que les volumes de données approchaient la capacité maximale du datawarehouse, ce dernier se faisait de plus en plus lent avec des temps de réponse, pour un même traitement, pouvant varier du simple au quintuple. Une situation handicapante dans un secteur où l’analyse des données est un enjeu business majeur, entraînant de fait le développement du shadow IT par les divisions métiers qui créaient leurs propres environnements analytiques en dehors de tout contrôle de la DSI.

Pour remédier à ces problèmes et construire une infrastructure capable de répondre aux enjeux actuels et à venir, Monoprix a choisi de se tourner vers le cloud. L’enseigne ne souhaitait pas poursuivre sur une solution on-premise sachant qu’elle devrait à nouveau investir des sommes conséquentes pour finalement faire face aux mêmes limites . Monoprix a donc testé la solution Snowflake via un PoC approfondi qui s’articulait autour de trois cas d’usage : La capacité à partager les données avec des partenaires extérieurs, la capacité à répondre aux accès utilisateurs, marketing et supply chain, ainsi que la simplicité à migrer son existant sans refonte majeure vers la nouvelle solution.

Le PoC réalisé est un succès. Du côté utilisateurs, Monoprix constate des performances supérieures à ce que le précédent datawarehouse apportait alors que le PoC a été réalisé sur les plus petits dimensionnements de nœuds proposés par Snowflake. Pour le partage des données, Monoprix a pu apprécier la fonctionnalité de data sharing qui permettait à ses partenaires d’accéder aux données en un point unique sans délai et sans duplication, là où auparavant l’enseigne devait partager de multiples extractions. Quant à la capacité de Snowflake à s’inscrire dans les workflows existant de l’entreprise sans refonte majeure, elle a été validée par la migration en moins de deux semaines d’une des chaînes de traitement les plus critiques, à savoir la remontée des tickets de caisse.

« L’objectif avec ce projet était de faire plus, tout en réduisant les coûts de run. Clairement, la solution Snowflake a prouvé qu’elle pouvait répondre à ces enjeux tout en étant facile à prendre en main par les métiers grâce à son architecture SQL », déclare Damien Pichot, Directeur des Flux de Monoprix. « Nous avons lancé l’intégration en février 2019 avec Keyrus et espérons finir la migration en 9 mois pour ensuite mettre un terme au shadow IT et lancer de nouvelles applications autour de la data. »




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.