Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Normalisation du cloud, recul de la blockchain et affirmation des réglementations


Rédigé par Communiqué de Snowflake le 17 Janvier 2020

Snowflake se penche sur les tendances technologiques de la fintech pour 2020.



Snowflake, la plateforme de données dans le cloud présente les tendances à venir en 2020 dans le monde des fintechs. Des paiements mobiles aux services de transfert d’argent en passant par la gestion de la blockchain, les technologies ont remodelé le monde de la finance, et les nouvelles tendances à venir continueront de révolutionner la façon dont les consommateurs et les entreprises gèrent les transactions financières en 2020. Selon Snowflake, d’autres évolutions se profilent à l’horizon 2020, car même les acteurs les plus traditionnels de l’industrie des services financiers se tournent vers la technologie financière.

Le cloud va devenir la norme

Dans le secteur financier en particulier, une des évolutions les plus évidentes est que le cloud n’est plus l’exception, mais la norme. Snowflake a observé une forte accélération de son adoption. Les sous-secteurs verticaux tels que les services bancaires d’investissement, les hedge funds et les fonds de capital-investissement adoptent tous le cloud, non seulement pour réaliser des économies de coûts, mais aussi pour avoir la possibilité d’adopter une plateforme qui peut être un facteur principal de différenciation.

Les facteurs qui accélèrent l’adoption du cloud en 2020 dans le secteur des services financiers sont principalement la forte demande croissante pour des données exactes. Les dirigeants ne peuvent pas diriger leurs entreprises uniquement en fonction de ce qu’ils savent. Ils doivent observer le marché, travailler avec des partenaires et des prestataires dans le cadre de leurs activités quotidiennes.

Une circulation des données fluidifiée et plus transparente

Snowflake constate par ailleurs que les finserv ont intérêt à fournir à la fois des données de sources traditionnelles et alternatives via le cloud et les plateformes de données. Les entreprises et leurs clients souhaitent aujourd’hui accéder à de plus en plus de données et exigent une plus simple circulation de ces dernières. La majeure partie de l’industrie s’est remise des problèmes de sécurité des données qu’elle avait rencontrée. Aujourd’hui l’échange et le partage de données est une évolution majeure.

Le cloud au service de la réglementation

Les organismes de réglementation et de régulation ont la possibilité de changer la donne, à la fois en facilitant la réglementation et en aidant à moderniser efficacement l’ensemble du secteur. Aujourd’hui ces régulateurs incitent les banques et les fonds à calculer cet ensemble de mesures et leur envoyer régulièrement. Cette approche est inefficace car les entreprises ont du mal à produire ces rapports et sont sujettes à des amendes. Avec le cloud, les organismes de réglementation ont une occasion unique d’encourager les entreprises à fournir les données et ils pourront préparer les rapports dont ils ont besoin.

La blockchain en retrait et le nouveau paradigme des services financiers

La Blockchain, un mécanisme à utiliser lorsque plusieurs parties doivent échanger de la valeur, a été sur utilisée et surcotée. Bien qu’il y ait dans cette solution une certaine valeur, l’usage de la blockchain devrait commencer à être minimisé. Son usage a décollé car certains acteurs supposaient qu’il n’y avait pas d’intermédiaires de confiance dans les services financiers, or il a été prouvé que c’était pourtant le cas.

En somme, la notion de société de services financiers devrait changer radicalement au cours des deux prochaines années. C’est déjà le cas avec des sociétés comme Apple et Goldman Sachs qui lancent une carte de crédit virtuelle. Qui peut dire qu’Amazon ou Google ne deviendront pas une banque ? Les lignes entre les services financiers historiques et les les nouvelles alternatives que la technologie permet devraient s’estomper. Certains sites montrent déjà que les entreprises technologiques qui maîtrisent l’intelligence artificielle, le cloud et l’efficacité opérationnelle vont venir jouer des coudes dans le monde des services financiers.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.