Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Tableau, Mapbox, Exasol et Alteryx investissent 4,3 millions de dollars dans la lutte contre le paludisme pour venir en aide à plus de 60 millions de personnes


Rédigé par Communiqué de Tableau le 26 Avril 2019

Ces fonds sont destinés à soutenir l'initiative de l'ONG PATH dans 6 pays d'Afrique subsaharienne.



Photo by Егор Камелев on Unsplash
Photo by Егор Камелев on Unsplash
À l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2019, Tableau (NYSE:DATA), Mapbox, Exasol et Alteryx (NYSE: AYX) annoncent aujourd'hui une action commune en faveur de la lutte contre le paludisme. Pour les 3 années à venir, ces entreprises apporteront un soutien technologique à hauteur de 4,3 millions de dollars afin d'aider les gouvernements à éradiquer le paludisme en Afrique subsaharienne, où l'on estime que 60 millions de personnes sont exposées à ce risque. Ce nouveau don à PATH, une organisation internationale qui œuvre pour favoriser l'équité en matière de santé, renforce le succès de son initiative Visualize No Malaria.

Grâce à ces fonds, PATH pourra soutenir jusqu'à 6 pays de la région subsaharienne et aider leurs gouvernements et organismes à lutter contre ce fléau. En leur transmettant les clés pour mieux utiliser les données en temps réel, les autorités pourront déterminer comment et où déployer leurs ressources pour combattre cette maladie le plus efficacement possible. Cet investissement permettra également de former des centaines de professionnels de santé et d'agents sur le terrain pour leur apprendre à tirer parti de leurs données.

« Pour être efficace, un programme d'éradication du paludisme a besoin de données à jour qui permettent de repérer et de traiter plus rapidement les malades, d'anticiper la progression de la maladie et même de pouvoir déployer des ressources avant que des cas se déclarent », explique Steve Davis, Président Directeur Général de PATH. « Nous sommes heureux de poursuivre ces efforts avec nos partenaires technologiques. Grâce à eux, nous pouvons continuer à fournir aux gouvernements l'aide et les outils dont ils ont besoin pour lutter contre une maladie, qui cause encore plus de 400 000 décès chaque année. »

Lancée en 2015 dans le cadre d'une collaboration entre PATH, Tableau Foundation et le Ministère de la santé zambien, l'initiative Visualize No Malaria met à disposition des autorités sanitaires nationales et locales et de milliers de professionnels de la santé sur le terrain, des informations exploitables et mises à jour en temps réel.

Grâce à tous les efforts de lutte contre le paludisme, le gouvernement zambien a pu réduire le nombre de cas signalés de 85 % et le nombre de décès liés au paludisme de 92 % dans la Province méridionale du pays, qui compte 1,8 million d'habitants. L'aide apportée aux autorités sanitaires pour interpréter les données plus efficacement leur permet de prendre plus rapidement des décisions sur la manière d'intervenir, qu'il s'agisse de distribuer des médicaments, de pulvériser des insecticides à l'intérieur des habitations, de fournir des moustiquaires ou d'appliquer d'autres techniques éprouvées pour gérer efficacement les cas déclarés et prévenir l'apparition de nouveaux cas. Dans les zones moins touchées, cette approche permet aux gouvernements de contrôler le paludisme à moindre coût. Dans les zones les plus touchées, cela peut faire une grande différence et ainsi faire baisser radicalement et durablement la propagation de la maladie.

L'approche Visualize No Malaria est actuellement reproduite au Sénégal, où le nombre de cas de paludisme déclarés a baissé de 60 % en seulement deux ans dans le nord du pays. Grâce à cet engagement renouvelé, cette initiative va être étendue au reste du pays et aux pays voisins.

« Le Programme National de Lutte contre le Paludisme du Sénégal utilise ces nouveaux outils pour accélérer et faciliter l'utilisation des données et la prise de décisions dans nos efforts d'éradication de cette maladie », explique Doudou Séne, médecin et directeur du programme. « Grâce à ce nouvel engagement de nos partenaires, nous pouvons étendre l'initiative Visualize No Malaria à davantage de districts et prendre des décisions éclairées en temps réel dans l'ensemble du pays, tout en coordonnant nos efforts transfrontaliers avec la Gambie. »

Selon les estimations, le paludisme a touché 219 millions de personnes dans le monde et fait près de 435 000 morts en 2017, majoritairement en Afrique subsaharienne, où se concentrent les efforts de Visualize No Malaria. 61 % des décès sont survenus chez les enfants de moins de 5 ans.

Avec cet engagement, PATH pourra mobiliser un financement supplémentaire de 2,5 millions de dollars et ainsi :

Étendre l'initiative Visualize No Malaria à l'ensemble de la Zambie et ainsi venir en aide à ses 17 millions d'habitants.
Tirer parti des efforts menés avec le Sénégal et la Gambie pour déployer des outils et des initiatives de formation dans toute l'Afrique de l'Ouest.
Inclure trois pays supplémentaires dans l'initiative Elimination 8 (E8) menée en Afrique australe, pour permettre à tous les pays participants de collaborer à un système de surveillance du paludisme couvrant l'ensemble de la région.

Pour Tableau Foundation, il s'agit de la deuxième contribution majeure après la promesse d'engagement de 100 millions de dollars annoncée par Adam Selipsky, PDG de Tableau, lors de la Conférence Tableau 2018, et de la première contribution en matière de santé dans le monde. Cette action vient également renforcer l'engagement pris lors de la réunion des chefs de gouvernement des pays du Commonwealth d'étendre l'initiative Visualize No Malaria en Afrique subsaharienne.

« Les données et l'analytique n'ont d'utilité que si les décideurs ont les moyens d'en faire usage. Depuis le lancement de l'initiative Visualize No Malaria, les pays et les communautés impliqués ont mis en place des ressources très efficaces pour lutter contre le paludisme et d'autres problèmes sanitaires majeurs », explique Neal Myrick, directeur de Tableau Foundation. « Nous sommes fiers de collaborer avec nos partenaires pour aider toute une génération de leaders à changer la vie de millions d'hommes, de femmes et d'enfants. »

Dans le cadre de son programme Alteryx for Good, Alteryx fournit la base de l'analytique et de la science des données, et assure également les formations sur le terrain en Afrique. Cela permet les analyses spatiales, les macros personnalisées, le nettoyage et la validation des données, et la mise en place de processus de travail reproductibles pour cibler et éliminer les foyers de paludisme dans tous les pays concernés. Ces processus de travail de la plate-forme Alteryx conçus pour Visualize No Malaria s'exécutent en 0,6 seconde. Ils analysent des dizaines de millions d'enregistrements pour produire des réponses à de nombreuses questions analytiques.

« Le programme Alteryx for Good a été conçu pour aider les ONG à générer des progrès sociaux grâce à la data science et à l'analytique », explique Tori Adamo, responsable Alteryx for Good chez Alteryx. « L'initiative Visualize No Malaria incarne parfaitement notre engagement à changer la donne grâce à la plate-forme Alteryx et met en avant le rôle de la technologie pour résoudre les problématiques majeures. Nous sommes fiers d'apporter notre soutien à PATH et de faire équipe avec d'autres leaders du secteur pour éradiquer le paludisme dans le monde. »

La base de données analytique en mémoire d'Exasol compresse d'énormes quantités de données data et les fournit rapidement dans des environnements où la bande passante et les ressources sont réduites. « Nous soutenons pleinement l'approche de Visualize No Malaria consistant à utiliser les données pour appuyer la prise de décision dans la lutte contre le paludisme », explique Eva Murray, directrice BI chez Exasol. « Nous sommes fiers de contribuer à cet effort commun et de continuer à améliorer le quotidien des habitants de l'Afrique subsaharienne grâce à nos outils, notre expertise et notre passion pour les causes justes. »

Mapbox pilote les outils de cartographie et les données géospatiales qui peuvent être combinées à d'autres ensembles de données pour créer des cartes interactives dans les tableaux de bord Visualize No Malaria. Mapbox fournit l'assistance technique à distance et sur place, et teste également de nouveaux outils de cartographie hors ligne. « À l'origine, notre société a commencé avec des projets de développement mondiaux en Afghanistan, au Congo, à Haïti et aux États-Unis, c'est pourquoi la mission de Visualize No Malaria nous tient tant à cœur », explique Eric Gundersen, le PDG de Mapbox. « Nous avons créé ces outils pour aider les gens à comprendre le contexte de leurs données afin de résoudre les problèmes. C'est incroyable de les voir utiliser ces plates-formes pour sauver des vies. »




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.