Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Trois mesures à adopter par les compagnies d'assurance pour rester pertinentes


Rédigé par Communiqué de Cognizant le 29 Mai 2018

Le modèle économique du secteur des assurances connaît une transformation similaire à celle observée dans le secteur bancaire et financier depuis 3 à 4 ans. Leur mode de fonctionnement va être amené à changer radicalement dans les prochaines années, avec l'expansion des données, des algorithmes et de l'intelligence artificielle (IA) – d'où la nécessité absolue pour les assureurs de s'interroger sur la façon dont les technologies numériques pourraient les aider à rester pertinents.



Face à la concurrence croissante d'acteurs non traditionnels, une récente étude Cognizant permet d’identifier trois mesures clés sur lesquelles les assureurs doivent se concentrer pour maintenir leur avantage concurrentiel et apporter le soutien le plus efficace possible à leurs clients.

Avoir recours à la technologie
En adoptant pleinement les nouvelles technologies, les compagnies s'assurent une position concurrentielle forte. Des études montrent que les assureurs qui ne prennent pas le risque du numérique passent à côté des 1 600 milliards de dollars de valeur que généreront les derniers développements numériques au cours des trois prochaines années.

L'expansion de l'IoT (Internet des Objets), la collecte d'énormes volumes de données et le machine learning ont une forte incidence sur le mode de fonctionnement des assureurs. Les objets assurés (voitures, bâtiments, etc.) collectant de plus en plus de données autorisées, les assureurs disposent de renseignements en temps réel sur l'utilisation et l'état de ces objets. Ils peuvent alors mieux cerner les risques auxquels sont confrontés les assurés. Ces renseignements aident les assureurs à identifier les moyens par lesquels ils peuvent créer de la valeur pour leurs clients et optimiser la monétisation tout en respectant les réglementations en vigueur telles que le Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD).

Suivre les comportements
Dans un monde de plus en plus connecté à Internet, l'utilisation des wearables a explosé. Résultat : il est possible de collecter davantage de données, dans le respect de réglementations strictes. Celles-ci peuvent, par exemple, fournir des renseignements sur la santé d'une personne ou son mode de vie, permettant de transformer totalement la relation entre l'assureur et son client, et de donner potentiellement lieu à d'autres avantages comme la proposition de contrats d'assurance sur-mesure. Les assureurs peuvent ainsi personnaliser leurs contrats et leurs primes. Dans le cadre de l'assurance-vie, par exemple, les assureurs peuvent suivre l'activité physique des utilisateurs de wearables et « récompenser » ceux qui mènent une vie saine. En plus de leur offrir des prix concurrentiels, ils peuvent aller encore plus loin en leur fournissant des renseignements sur la signification de ces données. En leur donnant des conseils sur la façon d'améliorer leur santé, les assureurs pourraient éviter certains problèmes à leurs clients.

Créer de nouveaux modèles économiques
L'analyse approfondie des données et le développement de nouvelles technologies constituent un défi majeur pour les assureurs qui doivent rester pertinents dans ce monde en perpétuelle mutation. À l'avant-garde de la sous-économie actuelle, les entreprises telles qu’Airbnb poussent les assureurs à adopter un modèle d'assurance plus inventif, tel que l’assurance collaborative et à la demande qui permettent à un groupe d'individus donné d'établir une prime moyennant laquelle ils s'assurent mutuellement contre certains risques.

Afin d’accélérer le développement de nouveaux modèles économiques, les assureurs doivent envisager de mettre en place des partenariats stratégiques. Des start-ups innovantes sont en mesure de repérer les éléments perturbateurs du marché, telle que la reconnaissance de fraudes grâce à l’IA, comme le fait la start-up française Shift Technology.
« À l'ère du numérique, où les produits et services peuvent devenir très vite obsolètes, et où les technologies émergentes créent de nouveaux besoins chez les clients, les cycles de planification stratégique à 5 ans ne sont plus adaptés, explique Sanjiv Gossain, European Head of Cognizant Digital Business. Pour pouvoir ajuster leurs stratégies à temps, les assureurs doivent adopter des cycles de planification beaucoup plus courts. S’ils veulent bénéficier d’une position plus forte que jamais, ils doivent investir dans les nouvelles technologies, utiliser intelligemment les données clients disponibles et mettre en place des collaborations stratégiques. »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.


Twitter
Rss
LinkedIn
Google+
Facebook
Pinterest