Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Finance, santé, empreinte carbone… Et si l’analyse de ses données personnelles permettait d’améliorer sa qualité de vie ?


Rédigé par Communiqué de QlikView le 4 Décembre 2013

Selon une étude menée par l’institut TNS Emnid pour QlikTech, les consommateurs souhaitent pouvoir suivre leurs dépenses et leur santé à tout moment sur leur smartphone ou via leur ordinateur.



Une étude menée pour QlikTech, (NASDAQ : QLIK), le leader en matière de Business Intelligence conduite par l'utilisateur, par l’institut TNS Emnid, met en évidence le souhait des consommateurs d’être en mesure d’analyser des informations personnelles de leur quotidien, qu’elles concernent leurs habitudes de dépenses ou des questions de santé, et ce grâce aux données.

En effet, selon cette étude, jusqu’à 60% des répondants souhaitent pouvoir analyser un ou plusieurs aspects de leur quotidien via leur smartphone, ou ordinateur dans le but d’optimiser certains pans de leur vie.

Dans le top 3 des aspects de leur vie que les Français aimeraient suivre de près, la majorité des répondants souhaite en priorité avoir accès à :
- ses données financières (58%),
- suivies par l’accès aux informations concernant son empreinte carbone (47%)
- et son sommeil (44%).

Hommes vs femmes : en phase sur leurs finances mais pas sur les calories
En France en termes de résultats par genre, les hommes (60%) et les femmes (55%) se suivent de près concernant le suivi de leurs finances personnelles.
En revanche, les femmes souhaiteraient en savoir plus sur la qualité de leur sommeil (48%) que les hommes (39%), ainsi que sur le suivi des apports et dépenses caloriques où le pourcentage de femmes (38%) dépasse largement celui des hommes (26%).

Les moins de 25 ans accros aux données
L’accès à ces données représente pour 35% des répondants français une manière de se motiver afin d’améliorer leurs performances, ce qui est particulièrement le cas chez les -25 ans où 53% d’entre eux répondent que cela pourrait les aider à transformer certains aspects de leur vie.

Cette étude a été menée auprès de 1000 individus entre 14 et 65 ans pour comprendre les moyens par lesquels les consommateurs souhaitent utiliser la technologie pour améliorer leur qualité de vie, sur des aspects tels que leur santé, forme physique, finances et autres activités personnelles. Les répondants de ce sondage sont allemands, français et anglais. Les résultats montrent d’étonnantes similitudes et différences entre les pays, à savoir en particulier :

Finance, santé, empreinte carbone… Et si l’analyse de ses données personnelles permettait d’améliorer sa qualité de vie ?

« Nous évoluons vers une ère où la société souhaite accéder à l’information en un clic, et cela afin d’optimiser certains aspects de notre vie. L’analyse de la donnée n’est plus uniquement une problématique d’entreprise. Avec toutes les données à notre portée sur nos smartphones et nos ordinateurs, c’est une évolution évidente », déclare René Bergniard, Directeur Général de QlikTech France.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.