Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Qliktech rachète Expressor pour séduire les DSI


Rédigé par le 17 Juin 2012

L'entrée en bourse récente de Qliktech donne des ailes à l'éditeur qui passe du côté des acquéreurs. L'enjeu des prochaines années pour Qliktech : se battre à armes égales avec les solutions historiques de BI et convaincre de grandes organisations de référencer Qlikview comme logiciel principal pour l'aide à la décision.



Qliktech rachète Expressor pour séduire les DSI
Mais pour y parvenir, l'éditeur ne doit pas simplement développer les fonctions de manipulation et d'analyse attendues par les utilisateurs. Il doit également rassurer les départements informatique.
Tant que Qlikview restait une solution départementale, sous le contrôle de ses utilisateurs, et nourrie manuellement de données extraites par le département informatique, ce dernier gardait le contrôle des chiffres produits, et transférait à l'utilisateur la responsabilité de la suite du processus.
Mais si Qlikview intègre le coeur du système d'information et relève maintenant de la responsabilité des départements informatiques, ces derniers demanderont des assurances sur la capacité de Qlikview à respecter les règles de sécurité, d'accessibilité et de traçabilité des opérations. Mais également sur l'automatisation des processus d'alimentation pour éviter un engorgement lors du déploiement.

Expressor Software avait justement développé des outils de gouvernance des données et était déjà partenaire officiel de Qlikview.
Il ajoute un niveau d'abstraction aux données créées par les utilisateurs. Expressor permet ainsi la définition, la documentation, le stockage et le partage de ces nouveaux indicateurs. Expressor Data Integration Platform est un outil d'alimentation, qui créé des méta-données lors du processus d'intégration. En entrée, les données peuvent provenir de nombreuses sources comme IBM DB2, Informix, Microsoft SQL Server, MySQL, Netezza, Oracle, PostgreSQL, Sybase, Teradata et via une connexion ODBC.
Pour Lars Bjork, CEO de Qliktech, cette acquisition rentre parfaitement dans leur stratégie de croissance externe "d'outils complémentaires qui augmentent la valeur que nous apportons à nos clients". Les détails de l'acquisition n'ont pas été révélés, mais Expressor Software est une petite société d'une vingtaine de personnes. C'est certainement une acquisition modeste, mais une belle porte de sortie pour les trois investisseurs qui avaient participé à son développement : Globespan Capital Partners, Sigma Partners et Commonwealth Capital Ventures.

Comme les deux éditeurs étaient déjà partenaires, la solution Expressor est d'ors et déjà disponible pour les clients Qlikview. Elle est proposée également sous forme d'une version d'essai à télécharger. Une question reste en suspens, l'avenir des autres plates-formes avec lesquelles Expressor travaillait, sans doute chez certains clients, comme Teradata et Microsoft SQL Server. L'éditeur Qliktech décidera-t-il de "fermer" ces axes de développement afin de focaliser les ressources sur l'interface avec QlikView ou de les conserver.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.