Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


90 % des dirigeants mondiaux ont pris conscience de l'importance des données depuis le début de la pandémie selon une étude Teradata


Rédigé par Communiqué de Teradata le 28 Octobre 2020

En réaction à la pandémie de COVID-19, les entreprises privées se reposent davantage sur les données et l'analytique pour mieux comprendre et réagir face à un paysage commercial en perpétuel changement. Un nouveau rapport commandité par Teradata (NYSE: TDC), mené par le cabinet d'études indépendant Vanson Bourne au mois de septembre 2020, a interrogé des décideurs internationaux sur le rôle que les données et l'analytique pourraient jouer sur la reprise économique.



Faire confiance aux données
Le début de la pandémie a généré une soif d'informations, mais a également mis en lumière la manière dont les données peuvent se révéler peu concluantes, mal interprétées, voire utilisées à mauvais escient.

Les faiblesses et les faux pas dans l'utilisation des données en réaction à la pandémie ont donné lieu à un examen plus attentif de leur précision et de leur fiabilité suivant une approche descendante. De la même manière.

77 % des décideurs IT déclarent que la précision et l'exactitude des données fait l'objet d'un examen plus attentif au sein de leur entreprise en raison de la manière dont les informations ont été utilisées en lien avec la période COVID-19. Les répondants chinois, avec 93 %, sont ceux qui se soucient le plus de la qualité des données, suivis par l'Allemagne (80 %) et les États-Unis (77 %).
Si 53 % de l'ensemble des dirigeants admettent que leur confiance dans les données a été ébranlée en raison d'aberrations révélées avec la COVID-19, il existe cependant une forte disparité entre les États-Unis (60 %) et le Royaume-Uni (28 %).

Les données sont un atout stratégique pour l'avenir
La reprise économique est aujourd'hui l'une des préoccupations premières des dirigeants d'entreprise et les données sont désormais considérées par la majorité des décideurs IT comme un atout prioritaire.

88 % des décideurs IT considèrent les données comme un atout stratégique pour leurs entreprises, tandis que 95 % s'accordent à penser qu'elles représentent un élément essentiel et, plus important encore, qu'elles détiennent la clé de la reprise économique et des futures évolutions du marché.
La vision partagée, et ce de manière quasi unanime à l'échelle internationale, est que les données serviront à décider des futurs efforts à mener ; États-Unis (97 %), l'Allemagne et le Japon (tous deux avec 93 %), puis viennent la France et le Royaume-Uni avec 92 %.

Accélérer la migration vers le cloud
Les entreprises s'appuient de plus en plus sur les données et l'analytique pour en tirer des enseignements et mieux comprendre un paysage commercial et technologique en perpétuelle mutation. Alors que l'étendue de l'impact de la COVID-19 à tous les niveaux de l'entreprise devient plus clair, les dirigeants désormais sont conscients de la nécessité de disposer de données évolutives et fiables, tout en utilisant les technologies cloud pour survivre et s'adapter dans le « monde d'après ».

82 % des dirigeants ont accéléré leur décision de faire migrer leurs données et leurs fonctions métier critiques dans le cloud en conséquence directe de la pandémie.
9 répondants sur 10 estiment qu'ils ont davantage conscience de l'importance croissante des données dans le processus de prise de décisions depuis le début de la crise.
Sur les cinq pays sondés, la Chine est celui qui se focalise le plus sur les solutions cloud et 99 % des dirigeants chinois accélèrent leurs projets en vue de compléter leur migration dans le cloud, tandis que 59 % des dirigeants au Royaume-Uni demeurent sceptiques.
« La pandémie de COVID-19 a complètement bouleversé les projets des entreprises dans tous les secteurs, forçant les dirigeants à réexaminer la manière dont ils perçoivent, utilisent et maximisent le potentiel des données pour reprendre leur marche en avant, » déclare Steve McMillan, PDG de Teradata. « Les entreprises qui survivront – et prospèreront – seront celles qui auront compris que les données sont un atout essentiel pour la reprise économique et qu'elles représentent un avantage compétitif sur lequel elles peuvent s'appuyer pour bâtir leur avenir. Teradata s'est donnée pour objectif de transformer la manière dont les entreprises fonctionnent et dont les gens vivent grâce à la puissance des données. »


Méthodologie
Au mois de septembre 2020, Teradata a mandaté Vanson Bourne, cabinet d'étude indépendant, afin qu'il réalise un sondage quantitatif auprès de décideurs IT aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Chine et au Japon. Les répondants sont issus d'entreprises privées comptant 1 000 employés ou plus, avec un chiffre d'affaires annuel de plus de 250 millions de dollars, et qui œuvrent notamment dans le secteur des services financiers, de l'IT, de la technologie et des télécommunications. Les entretiens ont été menés en ligne, au terme d'un processus de sélection rigoureux et à plusieurs niveaux, afin de veiller à ce que seuls les candidats répondant à ces exigences participent à cette étude.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.