Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Informatica lance sa première étude mondiale annuelle sur le rôle du Chief Data Officer (CDO)


Rédigé par Communiqué de Informatica le 19 Août 2020

Présentée lors du 14e symposium annuel du MIT sur les responsables des données et la qualité de l'information, l’étude révèle que les Chief Data Officer sont de plus en plus considérés comme des responsables stratégiques au sein des entreprises, mais qu'ils demeurent confrontés à des défis importants.



Informatica, leader de la gestion des données dans le Cloud, dévoile aujourd’hui les résultats de sa première étude mondiale réalisée en partenariat avec IDC sur le rôle du CDO, interrogeant les défis, priorités et les indicateurs clés de performances du CDO évoluant dans une économie digitalisée.

Cette étude a été présentée à l’occasion du 14e symposium annuel du MIT sur les responsables des données et la qualité de l'information. Les résultats remettent en contexte l'exploitation des données au service de la performance organisationnelle. Ils démontrent que si les CDOs sont de plus en plus considérés comme des responsables stratégiques au sein des entreprises, ils sont néanmoins confrontés à des défis importants dans leur nouveau rôle.

Réalisée par IDC pour Informatica, l’étude intitulée « CDO : Les nouveaux responsables clés de l’entreprise » s’appuie sur des échanges réalisés avec plus de 1 200 CDOs dans 10 pays incluant la France, l’Australie, l’Allemagne, l’Inde, le Japon, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. Elle a été conduite au début de la crise de la Covid-19, de février à avril 2020. Les résultats révèlent que les directeurs de la donnée moderne se doivent d’être agiles et flexibles s’ils veulent pouvoir jongler facilement avec de nombreuses priorités.

"Avec l'augmentation exponentielle des données dans le monde, le rôle du CDO devient essentiel, comme pierre angulaire de la transformation numérique", déclare Stewart Bond, directeur de la recherche sur les logiciels d'intégration des données et d'intelligence chez IDC. "Alors que 70 % des organisations ont exprimé le besoin d'être davantage axées sur les données, la plupart d’entre elles n’en tirent toujours pas assez profit". "Nos recherches ont révélé que cela est dû, en partie, à un non-alignement entre les défis et priorités liés à l'évolution et l'élargissement des responsabilités du CDO".

Principaux résultats de l’étude :

59% des CDOs interrogés rapportent directement à un responsable clé de l’entreprise, notamment au CEO.


80% des indicateurs clés de performance des CDOs sont liés à des objectifs commerciaux tels que l’efficacité opérationnelle, la satisfaction des clients, la protection des données, l’innovation, le chiffre d’affaires et la productivité.
71% des CDOs ont quatre gestionnaires de données ou moins, malgré une responsabilité élargie et diverses exigences de collaboration.
"À l'ère des données 4.0, dans laquelle les entreprises accélèrent leurs investissements dans l'IA et le machine learning, l'économie numérique a besoin d'une nouvelle génération d’employés et dirigeants responsables des données", a déclaré Amit Walia, PDG d'Informatica. " Les nouvelles conditions commerciales post-pandémie nous ont également appris que davantage d’employés doivent comprendre les données et être en mesure d'y accéder plus largement, et de manière plus cohérente. Aujourd'hui, plus que jamais, élaborer une stratégie de données doit être une priorité pour les dirigeants, et le CDO doit rendre compte aux plus hauts niveaux de la direction des entreprises".

"Rapporter directement au CEO est essentiel à ma réussite en tant que CDO", a déclaré Sri Mishra, directeur des données et de la technologie à la FRDJ, la principale organisation mondiale finançant la recherche sur le diabète de type 1. "Il est également essentiel d’aligner notre stratégie en matière de données et d'analytiques aux processus et objectifs organisationnels, afin de démontrer que nous avons contribué aux résultats de notre mission. En déployant une plate-forme technologique de données natives dans le cloud, nous sommes en mesure de prendre des décisions plus axées sur les données qui nous permettent de nous focaliser sur le financement, la recherche et nos campagnes de sensibilisation".

Les défis principaux des CDOs



Alors que les CDOs sont de plus en plus considérés comme des responsables clés de l’entreprise, l'évolution des priorités a donné lieu à un certain non-alignement. L'étude met en évidence les priorités et défis auxquels sont confrontés les CDOs :

62 % déclarent que le cloud est un défi important, notamment :
L'ingestion des données, la qualité, la gouvernance et la protection des données dans le cadre du déploiement des Data Warehouses et Data Lakes
La cartographie, la transformation et le nettoyage des données dans le cadre de la modernisation des applications (SaaS)
La protection des données en mouvement et au repos dans les environnements multicloud


88 % des répondants considèrent également les métadonnées comme un défi important, notamment :
La découverte des données, l’identification du domaine et la classification des données
La comparaison des termes du lexique commercial avec les métadonnées techniques
La cartographie de l’origine des données, du flux de processus et de la prolifération


50 % des personnes interrogées déclarent que les données ne sont pas utilisées pour obtenir de meilleurs résultats commerciaux en raison de certaines difficultés, telles que :
La collaboration sur les définitions communes au sein de l’entreprise pour les éléments de données critiques
Le manque de maîtrise des données et de personnel qualifié
L'accès aux données en libre-service tout en assurant leur conformité




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.