Big Data, Science des données, aide à la décision en entreprise, business intelligence, data warehouse, reporting, OLAP, web analytics, data visualization, data mining, internet des objets, informatique cognitive, intelligence artificielle...

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Yellowfin dévoile une nouvelle version de sa BI sur iPhone


Rédigé par le 4 Avril 2012

Glen Rabie, CEO de Yellowfin, le reconnait humblement, la première version de Yellowfin sur iPhone n'a pas séduit les utilisateurs. Contrairement à la version iPad développée par la suite. Remettant son ouvrage sur le métier, Yellowfin a dévoilé hier les prémices de la prochaine version iPhone de son outil de BI, qui sortira au mois de juillet prochain.



Quelques copies d'écran de la prochaine version de Yellowfin pour iPhone
Quelques copies d'écran de la prochaine version de Yellowfin pour iPhone
Il n'y a pas que l'iPad dans la vie du consommateur d'informations. Bien au contraire, il y a aussi l'iPhone et Glen Rabie dispose de nombreuses statistiques pour nous en convaincre. Nombre d'entre elles sont issues de la dernière enquête menée par Howard Dresner sur ce sujet de la mobilité :
- 66 % des utilisateurs préfèrent leur téléphone intelligent à leur tablette pour consulter des données décisionnelles
- 50 % préfèrent l'iPhone comme téléphone intelligent (par rapport aux autres modèles de téléphones)
- Le nombre de téléphones intelligents dans le monde a dépassé le nombre de PCs
- Le nombre d'utilisateurs de l'internet mobile devrait dépasser le nombre d'utilisateurs de l'internet fixe en 2013, etc.

Mais qui sont ces consommateurs d'informations qui préfèrent leur téléphone intelligent au grand écran d'une tablette ? "Ils ne sont pas des producteurs de contenu; ils se contentent de consommer de l'information produite et mise en forme par d'autres. Ce sont des "travailleurs à la tâche" ou alors des décideurs de haut niveau, mobiles; pas des analystes", explique Glen Rabie. Pour 75 % d'entre eux, le téléphone intelligent n'est d'ailleurs pas le seul moyen de connexion. Ils utilisent plusieurs terminaux, en fonction de leur activité et de leur localisation.
Mais selon Yellowfin, la fonction de mise à disposition d'informations n'est pas suffisante. C'est dans la collaboration que s'exprime la valeur ajoutée de la Business Intelligence. Glen Rabie note d'ailleurs que les américains passent 2,7 heures par jour à "socialiser" sur Internet. Derrière cet anglicisme barbare, est regroupé l'ensemble des actions de partage, au travers des réseaux sociaux ou des applications de collaboration (même le courriel en fait partie). Dans sa nouvelle application iPhone, Yellowfin met en avant ces fonctionnalités de partage. On retrouve en bas à gauche de l'écran le fameux éventail qui est un peu le signe distinctif de Yellowfin. Un éventail qui se déploie pour proposer à l'utilisateur d'accéder, en fonction de son contexte, aux commentaires, partages, notations, alertes, envois d'emails, etc.

La nouvelle version de Yellowfin pour iPhone, application développée nativement pour la plateforme iOS, est dès aujourd'hui disponible sur l'AppStore. Elle est gratuite pour tous les clients de l'éditeur qui souhaitent accéder à leur serveur en situation de mobilité. Cette version iPhone sera complétée en juillet prochain par une version HTML5 pour Androïd et Windows Phone.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.