Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Eurocelp : une caméra et des pommes de terre pour lutter contre le gaspillage alimentaire


Rédigé par Communiqué de Eurocelp le 30 Septembre 2019

Le 16 octobre prochain se déroule la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Créée en 2013, cette journée a pour objectif de réduire de 50% le gaspillage sur l’ensemble de la chaîne alimentaire d’ici 2025. Eurocelp, start-up incubée à la Technopole de l’Aube depuis 2013, s’est spécialisée dans le traitement de la pomme de terre à l’aide d’une caméra pour minimiser le gaspillage de cette dernière. Elle souhaite se joindre au combat du gaspillage alimentaire.



Une solution qui lutte contre le gaspillage alimentaire

La journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire est une occasion de sensibiliser le public aux modes de surconsommation et d’un gaspillage bien trop présent dans les mœurs et habitudes de vie. Les pertes et le gaspillage alimentaire représentent 10 millions de tonnes par an (source Ademe). La France est pionnière de la lutte contre le gaspillage alimentaire, après la promulgation de la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire, une première mondiale en 2016.

Crée en 2012 par Luc Deroulers Eurocelp permet au travers d’une caméra et des algorithmes de diminuer drastiquement le gaspillage. L’entreprise permet à des clients 100% BtoB (producteurs, intermédiaires, industriels et distributeurs) de repenser leurs modes de consommations et de traitement de la pomme de terre. Entre les champs et les assiettes, une très grande perte de production de pommes de terre prend place. Eurocelp, use de l’intelligence artificielle pour aller plus loin dans son combat et son processus pour affronter les bactéries, les maladies sur les tubercules qui créent cette perte grandissante. La raison d’être de la société est de faire progresser la qualité des pommes de terre produites, emballées et présentées à la vente et souhaite participer à la baisse des pertes de production.

Ils se tournent vers la société avant de vendre le produit et avant un litige. Cela leur permet de prouver et/ou de statuer la qualité de leurs produits auprès des consommateurs voir repenser les modes de traitements et éviter le gaspillage si la qualité est très mauvaise. Créer un électrochoc au producteur qui doit mieux produire, est un autre objectif de la structure.

« Chez Eurocelp, notre raison d'être est de participer à la baisse des pertes de production et à la progression de la qualité des pommes de terre présentées à la vente. » Souligne Luc Deroulers, Fondateur d’Eurocelp

Eurocelp souhaite devenir LA référence pour la qualité du produit car les autres outils existants sont manuels. Les principaux concurrents sont l’ancien monde avec un tri manuel et un calibrage avec des grilles donc moins rapide, moins confortable, moins précis et moins constant. Les autres concurrents sont les constructeurs et trieurs optiques pour les usines, ils ont besoin de rapidité, Eurocelp a besoin de précision. Les équipes d’Eurocelp n’utilisent pas la même technologie et ne semble pas vouloir aller sur leur marché. La société aimerait aussi se développer et devenir LA référence européenne car il n’y en a pas vraiment. Eurocelp possède d’ores et déjà des clients belges et polonais et ils viennent d'installer un laboratoire en Espagne

Une technologie, une force, un avenir

L’entreprise propose à ses clients une référence de qualité, simple, objective et complète. Les tubercules sont inspectés un par un par la caméra qui détermine leur calibre, leur longueur, leur poids et leur qualité de présentation. Une nouveauté a lieu cette année, la caméra classe les pommes de terre vertes, endommagées et difformes.

Le client se voit offrir deux propositions pour lutter contre le mauvais traitement de la pomme de terre. Les producteurs et intermédiaires font appels à Eurocelp pour qu’ils viennent avec leur laboratoire mobile prendre des échantillons de 20 kilos de pomme de terre et les analyse sur place. Ils sont lavés puis évalués. Ces diagnostics sont récurrents, constants, plus rapide et accorde une meilleure valorisation des marchandises en les triant et donc moins gaspiller. Des photos des échantillons sont prises. Les industriels et distributeurs, eux, sollicitent Eurocelp pour qu’ils leurs installent leur outil dans leur laboratoire afin d’analyser eux-mêmes leurs échantillons. En 2019, cinq installations ont déjà été vendues et environs 1500 évaluations clients ont été rendues.

Lorsque la prise en charge est effectuée, les données du client sont collectées sur le qualicelp, serveur d’Eurocelp. Ensuite une fiche de résultat est créée et mise à disposition sur Eurocelp.com, sur le compte personnel du client donc c’est confidentiel. Les données de ces évaluations remontent sur un serveur, faire une statistique pour trouver des axes d’améliorations, comme des variétés de pomme de terre qui sont les plus prometteuses et qui créent moins de pertes.

Ils ont permis, grâce à leur création, une prise de conscience des syndicats industriels concernant l’urgence et l’importance de l’amélioration du produit : la pomme de terre. De plus, Eurocelp assainit les relations commerciales entre les producteurs et les commerçants. Sa véritable force et plus-value est la prise de conscience de l’interprofession (syndicats professionnels) tout en mettant en œuvre des relations constructives, une avancée non négligeable.

La structure a pour ambition de développer la qualité de leurs services en proposant de voir l’intérieur de la pomme de terre avec la caméra. Actuellement, cela se fait à la main, pomme de terre par pomme de terre, par les salariés d’Eurocelp, pour les clients n’ayant pas leur outil installé dans leur laboratoire. Ils souhaitent aussi se développer sur d’autres productions comme les oignons et les pommes.

Ils offrent ainsi une gestion complète de la pomme de terre grâce à leur outil d’évaluation de la qualité des lots de pommes de terre. Pour répondre aux besoins de ses clients, ils continuent d'innover et travaille actuellement à la détection par la caméra des "maladies superficielles", une avancée importante pour le futur.




Nouveau commentaire :
Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.