Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Plus d'un tiers des salariés français peine à faire la distinction entre vraies et fausses informations


Rédigé par Communiqué de Qlik le 4 Avril 2018

Tandis que les fausses nouvelles (Fake news) ne cessent de se propager, plus d'un tiers (39%) des salariés français admettent avoir des difficultés à différencier les informations réelles des manipulations selon une étude menée par Qlik, leader du marché de la Data & Analytics. Plus préoccupant encore, plus d'un quart des individus (28%) continuent de prendre l'information dans les médias et sur leur lieu de travail pour argent comptant tout en sachant que les fake news sont légions sur Internet.



Les Français submergés par les données dans leur vie quotidienne… et au travail
Face à ce flot continu d'informations, deux tiers (64%) des Français se sentent submergés dans leur vie personnelle. Parmi les informations qui les préoccupent surgissent en priorité : l'épargne (21%), les données liées aux dépenses quotidiennes (20%), les réseaux sociaux (19,5%) et la presse (19%).
L'analphabétisme liée aux données, c'est à dire l'incapacité à interpréter des données, est un frein dans la vie quotidienne des employés, mais elle a également des répercussions sur leurs performances au travail. La maitrise de la donnée est devenue un atout indéniable puisque que plus des trois quarts (77%) des personnes possédant de solides compétences en matière de données excellent dans leur poste actuel, comparativement à 35,5% de l'effectif total.

Les 16-24 ans sont les plus vulnérables face à la donnée
Malgré leur réputation d'utilisateurs avertis, les 16-24 ans sont ceux qui luttent le plus (59%) pour différencier le vrai du faux. Ils sont également les plus touchés par l'afflux du nombre de données dans leur vie personnelle. Ils sont les moins aptes à l'acquisition de données : moins d'un sur cinq (10%) a entièrement confiance en leurs compétences en matière de données, ce qui nuit à leur capacité à faire face aux tâches quotidiennes.

Angelica Reyes, Directrice marketing France chez Qlik, déclare : « Notre quotidien est envahi par une masse de données, chaque jour plus importante (réseaux sociaux, capteurs, données externes…). Mais en prenant le contrôle, nous pouvons les utiliser à notre avantage - par exemple en améliorant notre productivité au travail. »

« Le fait de pouvoir exploiter convenablement l'avalanche de données à laquelle nous sommes confrontés est déjà un premier pas pour distinguer le vrai du faux. Aujourd'hui, les formations et les outils existants permettent ce premier niveau d'analyse et de discernement. Les solutions analytiques liés aux objets connectées qui remontent des données sur la santé, ou nos performances sportives sont un bon exemple de cette évolution et de notre appropriation de l'analyse de nos données dans notre quotidien » ajoute Angelica Reyes

Rejoignez la campagne www.dataequality.org et faites le test pour découvrir votre relation aux données par rapport à vos pairs.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez commenter ou apporter un complément d’information à tous les articles de ce site. Les commentaires sont libres et ouverts à tous. Néanmoins, nous nous réservons le droit de supprimer, sans explication ni préavis, tout commentaire qui ne serait pas conforme à nos règles internes de fonctionnement, c'est-à-dire tout commentaire diffamatoire ou sans rapport avec le sujet de l’article. Par ailleurs, les commentaires anonymes sont systématiquement supprimés s’ils sont trop négatifs ou trop positifs. Ayez des opinions, partagez les avec les autres, mais assumez les ! Merci d’avance. Merci de noter également que les commentaires ne sont pas automatiquement envoyés aux rédacteurs de chaque article. Si vous souhaitez poser une question au rédacteur d'un article, contactez-le directement, n'utilisez pas les commentaires.