Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining

Abonnez-vous gratuitement à Decideo !


Decideo

 


Predixio, la petite SSII qui veut devenir grande


Rédigé par le 9 Janvier 2007

Créée en 2004, la filiale du groupe Net2S prévoit de réaliser 12 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2007 et d’employer 135 consultants. Un démarrage rapide pour cet intégrateur qui bénéficie, tout en devant la payer parfois, de son rattachement au groupe Net2S.



Predixio, la petite SSII qui veut devenir grande
Depuis 2004, Predixio est dirigée par Peter Ametepe, un patron volontaire qui mène ses équipes d’une poigne de fer, mais qui les emmène pour le moment sur le chemin de la croissance. Une croissance qui se démontre par l’évolution du chiffre d’affaires : 1,5 M€ en 2004, 4,8 M€ en 2005, 7,1 M€ finalement en 2006 et 12 M€ prévus en 2007. Une croissance essentiellement organique mais qui pourrait être complétée en 2007 par l’acquisition d’un intégrateur d’une cinquantaine de personnes. « Des discussions sont en cours », dévoile Peter Ametepe sans révéler le nom de sa cible.
Créée avec comme premiers salariés des anciens de Osis, un des intégrateurs historiques du décisionnel en France, Predixio se développe autour de trois activités : le décisionnel qui représenterait 3 M€ de chiffre d’affaires, la gestion de la relation client (CRM) pour 2 M€, et une nouvelle activité lancée autour de l’intégration des solutions SAP BW qui représenterait déjà près de 2 M€ d’euros de revenu.
Les clients de cet intégrateur sont « classiques », grands comptes utilisateurs de systèmes décisionnels : Carrefour, Natexis, Renault…
Comme dans beaucoup de SSII en ce moment, la tension n’est pas côté clients, mais plutôt côté recrutement. Predixio y consacre l’essentiel de son énergie pour attirer les 55 personnes qu’elle souhaite recruter en 2007, après les 22 personnes recrutées en 2006.
Predixio est une société rentable. Elle dégage 7 % de résultat opérationnel et aurait des objectifs encore plus ambitieux. Mais certains critiquent l’utilisation de cette marge. Parmi les premiers salariés de l’entreprise certains aimeraient que l’essentiel de ces bénéfices soient réinvestis directement dans l’entreprise et lui permette de se développer encore plus rapidement. Mais Predixio fait partie du groupe Net2S et à ce titre, son résultat y est consolidé. Or certaines filiales du groupe, comme la filiale belge, ne sont pas en bonne santé financière, et les bénéfices réalisés par Predixio servent en partie à financer les pertes de ces entités déficitaires. Une situation dont se défend Peter Ametepe, « Predixio ne serait pas là où nous en sommes sans Net2S », martèle-t-il.
Une situation tendue en interne, qui pourrait décevoir profondément certains piliers de l’entreprise et aller jusqu’à provoquer leur départ, sans pour autant remettre en cause les perspectives de croissance.




Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

5.Posté par Cyril le 18/01/2007 15:25
Bonjour,

Pour précision, en tant que responsable de l'activité BW au sein de Keyrus, je peux vous dire que Keyrus travail sur SAP/BW depuis plus de 5 ans maintenant chez des clients significatifs (une trentaine de référence).


4.Posté par Philippe GRIMALDI le 16/01/2007 12:35
L'empereur,
Peux-tu dire précisément à nos lecteurs ce qu'ont fait B&D et KEYRUS de significatif sur BW car je ne suis pas certain de bien te suivre ? ;-)

Keyrus a fait très récemment à ma connaissance un seul projet BW chez ARKEMA (pas de quoi se relever la nuit tout de même ...) ....

3.Posté par Aurele le 15/01/2007 12:26
Dans la mesure ou P. AMETEPE nous communiquera ses success stories, les doutes seront levés quant à l'activité de Predixio sur l'integration de SAP BW...
Mais 2M€ je me méfie tout de même de la poudre... aux yeux ;-)
La mefiance, la prudence et les petits pas transforment les petites SSII en grands intégrateurs...
BetD et Keyrus l'ont fait pourquoi pas Predixio?

2.Posté par Philippe GRIMALDI le 13/01/2007 18:21
Je suis bien d'accord avec l'empereur, je demande à voir moi aussi !!!
Ils me font bien rire tous ces intégrateurs du dimanche qui se targuent d'avoir des dizaines/centaines de consultants BW (suivez mon regard boite dont le nom commence par B ....) et qui font de l'intox pour épater la galerie et tenter d'amadouer de nouveaux clients et de nouveaux salariés en jouant les grosses pointures et les cadors ....
Le marketing intox est né .... Méfiance méfiance il va s'amplifier !! Faites jouer votre esprit critique ....

1.Posté par Aurele le 12/01/2007 14:36
2M€ sur SAP BW???!!! Etonnant, non?
Quelles sont les références clients et les Success Story de Predixio sur l'intégration de cette solution en 2006?

1 2 3