Créer son blog Recommander ce blog Avertir le modérateur


Dans l’entreprise la notion de gouvernance fait souvent l’objet de commentaires critiques et de scepticisme. Au-delà du fait que les modes de direction évoluent plus ou moins vite selon les entreprises, le souhait d’une régulation fondée sur une plus grande implication des parties prenantes est lui par contre très partagé. Le système d’information est l’un des domaines où une plus grande participation aux décisions est recherchée. L’informatique a pris une telle importance pour toutes les activités d’une organisation, que de nombreux choix qui la concerne ont un impact majeur voir stratégique pour les grandes fonctions, et peuvent déterminer le devenir de l’entreprise. Pour les utilisateurs il ne s’agit donc pas simplement de veiller à ce que la direction informatique « aligne les technologies sur la stratégie d’entreprise », mais bien de travailler ensemble pour gérer la maison commune.

Partie importante du SI, les systèmes décisionnels font plus que d’autres l’objet d’une demande d’évolution de la gouvernance, et compte tenu de la complexité du domaine, les directions informatiques sont souvent plus facilement ouvertes à de nouvelles pratiques. Cependant, rares sont les entreprises qui ont radicalement transformé leur façon de diriger, d’administrer et de contrôler cette partie du SI, les directions informatiques très jalouse de leurs prérogatives, mettent toujours en avant les dimensions techniques des choix pour conserver tout leur pouvoir. Malgré tout il est fréquent de voir des avancées en matière de gouvernance de données et le cas de British Airways est en ce sens représentatif.

Bristish Airways a depuis longtemps mis en place son premier entrepôt de données et l’a depuis fait évoluer pour répondre aux besoins de l’ensemble de ses activités, cherchant à supporter aussi bien des décisions stratégiques, qu’opérationnelles, avec quinze domaines fonctionnels aujourd’hui couverts. Dans le cadre de ses développements successifs, British Airways a toujours eu en ligne de mire d’améliorer les relations avec ses clients en s’appuyant sur une bonne gestion de l’information et en particulier une bonne qualité des données. Pour cela la compagnie aérienne a engagé un projet conséquent de gouvernance des données.

La première phase de ce projet a consisté à identifier les différentes parties prenantes de cette problématique et à trouver des supports pour cette initiative de gouvernance, au plus haut niveau de la compagnie (direction générale, financière, commerciale, …). Cela s’est concrétisé par la mise en place d’un comité de direction spécifique incluant des utilisateurs, des informaticiens, et la désignation de quelqu’un du métier du transport aérien pour prendre la responsabilité à plein temps de ce programme de changement. A ce niveau ont été définis des principes de gouvernance des données et une organisation comprenant :
 18 responsables de grands ensembles de données (données clients, coupons de vol, contrôle de gestion, trafic, maintenance, …) s’appuyant sur 30 responsables métiers issus de toutes les directions métiers de l’entreprise et 12 responsables techniques issus de la DSI.
 Un programme de gestion proactive des données, incluant des processus de réponse aux besoins des utilisateurs et de gestion des projets de développement, des réunions régulières, des revues mensuelles, des indicateurs de suivi, etc.

Au-delà de l’implication, de la responsabilisation et de l’organisation de la prise en charge des problèmes quotidiens de gouvernance des données, ce projet a permis de traquer pro-activement des opportunités d’amélioration de la qualité des données, de la qualité des modèles, des technologies mis en œuvre, des architectures et des projets de développement. En termes de résultat, au niveau de l’utilisation des données cela s’est traduit par une meilleure compréhension des informations produites par les systèmes décisionnels, et le développement de nouveaux usages métier des gisements de données.

Sans rentrer dans tous les détails du fonctionnement de la gouvernance des données chez British Airways, le responsable de ce programme donne les conseils suivants aux personnes qui auraient la même mission que lui :
 Assurer vous que vous avez la bonne infrastructure de gestion des données en termes de modèle de données et de plateforme.
 Faites en sorte que le comité de direction vous supporte et vous fournisse le financement nécessaire au projet.
 Mettez en place une solide structure de gouvernance.
 Cherchez passionnément le succès.
 Soyez résilient.

Pour aller plus loin sur ce sujet de la gouvernance des systèmes d’information décisionnels, vous pouvez utilement consulter mes autres articles ci-dessous :

De la gouvernance des systèmes décisionnels

Conseil pour une bonne gouvernance des systèmes décisionnels

Développeurs fantômes et centre de compétence BI : l’expérience de Belgacom Group

Système décisionnel : comment concilier industrialisation et capacité d’innovation


Rédigé par Michel Bruley le Jeudi 1 Octobre 2009 à 08:27 | Permalien | Commentaires {0}


> A LIRE EN CE MOMENT SUR DECIDEO
Profil
Michel Bruley
Michel Bruley



Galerie
scan0578.jpg
B6.JPG
B1.JPG
A.JPG
B4.jpg
B8.jpg

RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile